Pour échapper à l’expulsion, des sans-papiers vont jusqu’à la tentative de suicide

Par

Les derniers gestes des sans-papiers pour échapper à leur expulsion sont parfois dramatiques. S’enduire d'excréments, ingurgiter des litres de shampoing, voire organiser une tentative de suicide, tout est bon pour ne pas monter dans l’avion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Absorption de médicaments, de lames de rasoir, de shampooing, section des artères, de l’abdomen, pendaison… Certains sans-papiers sont prêts à ces extrémités pour gagner du temps en étant hospitalisé et parvenir à éviter l’expulsion dont ils sont menacés. « “On a au moins un acte désespéré par semaine”, explique un intervenant d’une association qui travaille dans un centre. Une autre atteste : “Les vraies tentatives de suicide restent très rares. Par contre, la mutilation, oui, il y en a toutes les semaines…” »