Pourquoi ce pape est-il inaudible?

Par

Alors que Benoît XVI s'est adressé au monde de la culture, retour sur le 12 septembre 2006, où son discours de Ratisbonne fut (in)volontairement défiguré, comme si la surdité ou les œillères collectives étaient la seule réponse possible à l'impénétrabilité papale...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

André Frossard avait l’habitude de clouer ainsi le bec des contempteurs de rencontre, qui s’en prenaient à Jean-Paul II : «Mais enfin, il fait son métier de pape… » Un souverain pontife produit, non sans rituel, de l’inquiétude et de l’espérance à propos des fins dernières (l'eschatologie). Il ne baigne pas dans l’immédiateté, la satisfaction subite n’est pas son horizon, la consommation et ses promesses le laissent de marbre.