Le chemin de croix du logiciel libre à l'école

Par
Faute d'une politique nationale, les logiciels libres se développent dans les établissements scolaires selon des initiatives locales et peu soutenues, à la façon d'une «peau de léopard», dit Jean Peyratout, instituteur pionnier en la matière. Mais les enseignants n'ont pas attendu un hypothétique soutien de leur ministère pour se saisir de l'outil Internet. A travers le site participatif Sésamath, une centaine d'enseignants de mathématiques ont ainsi conçu un manuel de maths, premier best-seller du manuel scolaire libre avec 400.000 exemplaires vendus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et le libre dans tout ça? Des logiciels et des contenus garantissant à tous le droit d'usage, de copie, de modification et de distribution, ne devraient-ils pas prospérer au sein de l'éducation nationale? Si l’administration de l’éducation nationale a choisi en 2007 de faire migrer 95% de ses serveurs sous le système d'exploitation libre GNU/Linux, la situation dans les établissements scolaires est bien plus disparate.