La CGT démarre son congrès en plein doute

Par

Adhésions en baisse, perte de sa place de numéro 1 au profit de la CFDT et succès des gilets jaunes qui se passent de son appui… Alors que son 52e congrès s’est ouvert à Dijon, le syndicat fait le compte de ses pertes d’influence. Et s’interroge sur les pistes pour sortir du marasme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le bilan est partagé à tous les niveaux de l’organisation : partout où se porte le regard, les nuages s’accumulent. Nombre d’adhérents, résultats aux élections professionnelles, empreinte sur le mouvement social, unité d’action ou de pensée… Sur tous ces terrains, la CGT est en difficulté.