L’effet de loupe du vote RN en Seine-Saint-Denis

Par

Le 26 mai, le Rassemblement national est arrivé en tête dans une dizaine de villes de Seine-Saint-Denis. À Aubervilliers, l’examen des chiffres montre que ces bons scores relèvent en partie de l’effet d’optique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Rassemblement national aurait-il réussi son pari de s’implanter en « banlieue » ? Le 26 mai, il est en effet arrivé en tête dans une dizaine de villes de Seine-Saint-Denis. À Aubervilliers, Bondy, Bobigny, Aulnay-sous-Bois, Clichy-sous-Bois, Coubron, Dugny, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Montfermeil, le parti d’extrême droite fait le plein.