Dans un hôtel de Paris, des consommateurs de crack tentent de se reconstruire

Par

À Paris et ses environs, 400 consommateurs de drogues dures, principalement du crack, sont discrètement hébergés dans des hôtels par l’association Aurore. L’un de ces établissements nous a ouvert ses portes. Reportage exclusif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«L’Ancien, t’as quelque chose à me dire avec le gros caïman sur ta casquette, là ? En plus, t’es minuscule, qu’est-ce que tu vas faire ?