Alors que l'enseignement privé gagne du terrain parmi les élites économiques et intellectuelles, le ministre de l'éducation nationale Vincent Peillon vient de présenter son projet de loi d’orientation et de programmation sur l’école (notre article ici). Il s'agit d'une vaste « refondation de l'école de la République », assure le ministre, dont le texte se garde bien de réanimer les vieilles querelles entre privé et public. Justement, qu’en est-il des membres du gouvernement ? Quel choix ont-ils fait pour leurs enfants ? Pour le savoir, nous avons adressé voilà plusieurs semaines le message suivant à l’ensemble des membres du gouvernement :