Un ponte de la psychanalyse visé par une enquête pour violences sexuelles

Par

Selon nos informations, une enquête a été ouverte à l’université Paris-Diderot visant un de ses principaux dirigeants, le psychanalyste Fethi Benslama. Il est accusé par plusieurs femmes de comportements inappropriés, parfois qualifiés de harcèlement sexuel. D’autres collègues lui reprochent un comportement autoritaire. La justice est saisie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Vous savez, vous pouvez m’appeler, je suis en arrêt de toute façon. » Fanny* avait l’air épuisée, ce jour-là. Son médecin avait diagnostiqué un « état dépressif réactionnel à harcèlement et humiliations au travail ». Elle est restée un mois chez elle, à tenter de se requinquer. À prendre des nouvelles aussi, à appeler à droite à gauche pour savoir qui allait « parler », à s’inquiéter.