Rwanda: un document prouve l’ordre de la France de laisser s’enfuir les génocidaires

Par

Juillet 1994. Les principaux membres du gouvernement responsable du génocide des Tutsis sont dans une zone contrôlée par l’armée française. Leur arrestation est possible et même réclamée. Un document inédit, émanant du cabinet du ministre des affaires étrangères de l’époque, Alain Juppé, prouve que la France a préféré les laisser partir. Il est signé de l’actuel patron de la DGSE.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ordre politique de laisser s’enfuir à l’été 1994 les principaux membres du gouvernement responsable du génocide des Tutsis au Rwanda, alors que leur arrestation était possible et même demandée, a été directement pris par le gouvernement français, selon un document inédit émanant du ministère des affaires étrangères.