Nouveau revers pour l’EPR de Flamanville

Par

EDF et Areva ont indiqué mercredi 13 avril que de nouveaux tests étaient nécessaires sur le couvercle et le fond de la cuve du réacteur, entraînant des décalages supplémentaires dans l’homologation de ces éléments.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Areva et EDF n’en ont pas fini avec les déboires sur l’EPR de Flamanville. Les deux groupes ont indiqué mercredi soir 13 avril que de nouveaux tests étaient nécessaires sur le couvercle et le fond de la cuve du réacteur, entraînant des décalages supplémentaires dans l’homologation de ces éléments par l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire).