A Paris 8, les cours alternatifs pour une «grève active»

Par

Cela fait un mois que des étudiants de Paris 8 sont mobilisés contre la loi sur le travail. La grève a été votée et les cours, suspendus. Pour autant, pas question de laisser un emploi du temps vide. Les jeunes gens organisent, plusieurs fois par semaine, des ateliers-débats alternatifs. Au menu de la séance du jour : réflexions sur le racisme et l'antiracisme, sur le sexisme et la parité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De leur propre aveu, les étudiants de Paris 8 mobilisés contre la loi sur le travail n’ont jamais été autant présents – et heureux – de venir à la fac. Un paradoxe lorsque l’on sait que les élèves des départements de science politique, de philosophie ou de cinéma ont voté la suspension des enseignements afin de pouvoir s’investir dans la contestation, sans obstacles. Un mouvement qui se poursuit, avec différentes journées d'action prévues à l'appel de la Coordination nationale étudiante, les 14, 20 et 28 avril pour réclamer le retrait du projet de loi. Pendant ce temps, la délivrance de savoir se poursuit dans le cadre de cette « grève active », sous une autre forme, moins conventionnelle.