Tout commence à 10 h 03, sur le perron du palais de l’Élysée, par un rendez-vous manqué : les yeux du président sortant et du président entrant ne parviennent pas à se croiser. On se croirait dans Pelléas et Mélisande : « Et je n’ai pas encore regardé son regard. » Tout est résumé à 11 h 33, quand Emmanuel Macron, dans son discours d’investiture, décoche : « La géographie s’est singulièrement rétrécie mais le temps s’est accéléré. »