128 maires de Moselle: "Ne touchez pas à nos parachutistes!"

Par

François Fillon a annoncé, jeudi 24 juillet, la suppression de 83 sites militaires. Dont le 13e régiment de parachutistes de Dieuze (Moselle), pour lequel 128 maires mosellans avaient menacé de démissionner. Contre toute attente, le maire UMP de Dieuze a estimé que sa ville ne «s'en tirait pas trop mal» du fait de la création d'une «école militaire». Reportage, le 13 juillet, et diaporama audio à Dieuze, qui s'apprête à perdre la moitié de ses 3.600 habitants. Pour voir et écouter le diaporama cliquez ici. Pour lire l'article cliquez ici.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le perron de la mairie de Dieuze (Moselle), à 100 kilomètres de Metz, en ce matin du 12 juillet, le premier adjoint au maire, François Bernard, a accueilli le couple de futurs mariés d’un «vous avez de la chance, vous êtes peut-être le dernier mariage que je célébrerai !»