A Lampaul-Guimiliau, les Gad en première ligne de la colère bretonne

Par

Reportage dans le village des Gad, ces 900 ouvriers de l'abattoir de cochons condamné à la fermeture. Ce sont eux qui ont crié les premiers en breton « Ré-zo-ré », « Trop, c'est trop », hissant haut le Gwenn ha du, le drapeau régional.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Finistère, de notre envoyée spéciale