«Soirées nazies»: le témoignage qui accuse

Par

Dans une enquête diffusée jeudi par « Envoyé spécial » sur France 2, en partenariat avec Mediapart, Marianne et Flammarion, un ancien membre de la « GUD connection » qui entoure la présidente du FN témoigne des soirées ponctuées de « saluts nazis » et d’une obsession vis-à-vis des juifs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Plus le groupe est restreint, et plus on se lâche sur des saluts nazis, des croix gammées. » C’est un récit glaçant que livre un témoin inédit dans l’enquête diffusée jeudi par « Envoyé spécial », sur France 2. Ce documentaire, réalisé en partenariat avec Mediapart et Marianne à partir de l’ouvrage Marine est au courant de tout… (Flammarion), se penche sur trois hommes de l'ombre de Marine Le Pen : leurs affaires, leur passé.