Police: «Homosexuel», «permanent syndical », «sdf», tous fichés!

Par et
La police s'apprête à généraliser un programme informatique d'«aide à l'enquête». Seul problème, ce logiciel Ardoise s'intéresse de près aux engagements ou à la sexualité de tous: victimes, auteurs présumés et témoins. En totale contradiction avec la loi, semble-t-il, qui prohibe toute collecte de ce genre. Enquête sur une polémique naissante, avec une actualisation pour l'édition de 19 heures.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ardoise, c’est un peu le Word du policier. Son traitement de texte sophistiqué, son logiciel d’enquête assistée par ordinateur. Le symbole même du penchant technologique de la police. Jusqu’il y a quelques jours, la place Beauvau en était même plutôt fière de son programme.