«En direct de Mediapart» : Gauche réformiste, la fin de l'histoire ?

Par

Pierre Rosanvallon, historien, sociologue, professeur au collège de France, était notre invité mercredi sur « En direct de Mediapart ». Face à lui, Édouard Martin, ancien ouvrier et syndicaliste, député européen PS, puis Sophie Wahnich, historienne, directrice de recherche au CNRS.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Soirée spéciale sur Mediapart mercredi soir, avec Pierre Rosanvallon, autour du thème « Gauche réformiste, la fin de l'histoire ? ». Un débat animé par Frédéric Bonnaud et Edwy Plenel. Pierre Rosanvallon est historien, sociologue, professeur au collège de France (lire ici). Il est, entre autres, l'initiateur de la République des idées, du site la Vie des idées ainsi que du Parlement des invisibles.

- Retour sur le parcours de Pierre Ronsanvallon

En direct de Mediapart : Pierre Rosanvallon, actualité et parcours © Mediapart

 

- Pierre Rosanvallon face à Édouard Martin, ancien ouvrier et syndicaliste, ancien délégué du personnel CFDT de l’usine ArcelorMittal. Il prend la tête de la lutte contre la fermeture des hauts-fourneaux de Florange en 2009. Il est élu en 2014 député européen sous les couleurs du parti socialiste.

Pierre Rosanvallon face à Edouard Martin © Mediapart

 

- Pierre Rosanvallon face à Sophie Wahnich, historienne, directrice de recherche au CNRS (lire ici).

Pierre Rosanvallon face à Sophie Wahnich © Mediapart

 

Ci-dessous, nos précédents articles ou entretiens :

La République des idées : quelle influence? (1/2)
La République des idées: un itinéraire intellectuel (2/2)

Pierre Rosanvallon: la gauche manque d'une «utopie sociale»

Pierre Rosanvallon: «L'échec du sarkozysme, la panne de la gauche»

Représenter les invisibles, la République dévidée

Sophie Wahnich : Expérimenter la révolution
Trois livres explorent l'actualité de la Révolution française

Edouard Martin : «Je ne suis pas un produit marketing»
Européennes : dans l'est, un PS aux abois se range derrière Edouard Martin

Edouard Martin, l'ouvrier qui rappelle Jaurès aux socialistes

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous