Edouard Philippe, mauvais élève de la transparence

Comme député du Havre, Édouard Philippe a écopé d'un blâme sur sa déclaration de patrimoine de 2014 de la part de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Il s'en explique.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Parmi les candidats à Matignon, son nom est régulièrement cité. S’il entrait au gouvernement (voir la Boîte noire de cet article), Édouard Philippe devrait alors porter le fer sur la moralisation de la vie publique, priorité d’Emmanuel Macron. Lui-même, cependant, n’a pas toujours cru aux vertus de la transparence. D’après nos informations, ce député juppéiste a écopé d’un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour avoir refusé de fournir certaines informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal