Contre les pesticides, restaurer «de la diversité afin de favoriser la lutte biologique»

Par

Alors que pour la deuxième fois un tribunal administratif est venu contester, vendredi 13 septembre, un arrêté antipesticides pris par une commune, du côté de la recherche, ils sont nombreux à modéliser une agriculture sans pesticides et à montrer que la transition est possible. Entretien avec l’un d’entre eux, Pierre-Marie Aubert.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi 13 septembre, la mairesse du Perray-en-Yvelines, Paulette Deschamps, passait devant le tribunal administratif de Versailles. Comme le maire de Langouët, Daniel Cueff, dont l’arrêté pour interdire l’usage de pesticides jusqu’à une distance de 150 mètres des habitations a été suspendu fin août, l’édile de la commune des Yvelines avait pris un arrêté interdisant l’emploi du glyphosate et autres pesticides à moins de 150 m de toute habitation ou lieu d’activité.