Amiante: le parquet épargne Aubry, l'INRS paie

Par

Le parquet de Paris demande l'annulation de la mise en examen de Martine Aubry dans un dossier lié à l'amiante. De son côté, l'INRS vient de provisionner 200 000 euros sur 2012 pour payer les frais d'avocat de son ancien directeur, Dominique Moyen, lui aussi mis en examen. Une décision contestée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Paris est venu en défense de Martine Aubry, mardi 18 décembre, en se disant favorable à l'annulation de sa mise en examen dans un dossier lié au scandale de l'amiante. L'ancienne responsable du PS avait été mise en examen, début novembre, par la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy, pour homicides et blessures involontaires lorsqu'elle était directrice des relations du travail de 1984 à 1987. Le procureur de Paris considère que les fautes retenues par la juge d'instruction ne « semblent pas constituer des fautes pénales au sens de la jurisprudence actuelle ». Cet avis devrait être repris par le parquet général devant la chambre de l'instruction, saisie par Martine Aubry, et qui devrait se prononcer au premier semestre 2013.