Défilés contre la loi «sécurité globale» dans la neige et le calme

Par

À Paris et dans 80 villes, des milliers de manifestants ont demandé le retrait de plusieurs articles de la loi « sécurité globale », déjà votée à l’Assemblée et qui devrait arriver au Sénat en mars. Des adeptes des raves techno étaient aussi présents. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La neige, ça faisait longtemps. Ça risque de piquer un peu... » Alors que les manifestants commencent à se retrouver sur la place Félix-Éboué (XIIe arrondissement de Paris) ce samedi 16 janvier en début d’après-midi, la neige tombe dru depuis trois heures. La musicienne qui s’avance, membre de La Fanfare invisible, pilier des défilés parisiens depuis de longues années, scrute le ciel d’un œil inquiet.