Affaire Pérol: une association porte plainte pour «prise illégale d'intérêts»

Par

L'association anti-corruption Anticor dépose plainte ce mardi 17 mars devant le procureur de Paris pour «prise illégale d'intérêts». Elle vise évidemment la nomination de l'ex-secrétaire général adjoint de l'Elysée à la présidence du groupe Caisse d'épargne-Banque populaire. Le parquet va donc devoir décider si cette nomination doit avoir des suites judiciaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la tempête politique et médiatique, la menace judiciaire. L'affaire François Pérol, lancée après la nomination de l'ex-secrétaire général adjoint de l'Elysée à la tête du groupe Caisse d'épargne-Banque populaire, va entrer en effet dans une nouvelle phase dans les prochaines heures. Mediapart peut ainsi révéler que, mardi 17 mars, l'association anti-corruption Anticor va remettre, via l'avocat Me Jérôme Karsenti, au procureur de Paris, Jean-Claude Marin, une plainte pour «prise illégale d'intérêts» visant M. Pérol.