Mais pourquoi a-t-on tourné le dos aux «jours heureux» ?

Par
En ces temps de campagne, c'est un livre qui va faire débat. Rédigé par plusieurs journalistes et un historien, l'ouvrage présente le programme élaboré en mars 1944 par le Conseil national de la Résistance sous le titre Les Jours heureux. Afin de montrer aussi à quel point la France s'est détournée de cette formidable ambition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En ces temps de campagne électorale et de controverses politiques, de crise économique historique, c'est un livre à mettre entre toutes les mains. Celles de droite et de gauche. Car c'est un travail précieux qu'a réalisé un collectif d'auteurs, les journalistes Emmanuelle Heidsieck, Martine Orange, Jean-Luc Porquet, François Ruffin et l'historien Olivier Vallade, en publiant, sous le titre Les Jours heureux (La Découverte, mars 2010, 14 euros), le programme du Conseil national de la Résistance (CNR).