France

Edito vidéo: le travail accablé, le capital épargné

Inégalitaire. Voilà le trait dominant de la réforme des retraites que le ministre du travail, Eric Woerth, a présentée mercredi 16 juin. Edito vidéo.

Laurent Mauduit

16 juin 2010 à 18h42

Inégalitaire. S'il faut résumer d'un mot la réforme des retraites que le ministre du travail, Eric Woerth, a présentée, mercredi 16 juin, c'est assurément celui-là qui vient à l'esprit. Car l'Elysée et le gouvernement avaient à leur disposition deux grands leviers essentiels pour surmonter le choc démographique qui se profile et qui menace l'équilibre des régimes de retraite par répartition: mettre à contribution et le travail et le capital. Or, c'est le trait distinctif du plan qui a été arbitré par Nicolas Sarkozy: le premier est accablé tandis que le second est très largement épargné.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Justice — Reportage
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Santé
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Droite
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Extrême droite — Analyse
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin