En Seine-Saint-Denis, enseignants et parents désarmés face à la violence dans les écoles

Par Kozi PASTAKIA (BONDY BLOG POUR MEDIAPART)

Les personnels des établissements scolaires du département francilien, comme les parents d’élèves également à l’unisson, rapportent le même constat, entre manques de moyens humains et matériels et problèmes de sécurité. Ensemble, ils témoignent d'un sentiment « d’abandon » et d’un certain fatalisme qui gagne les élèves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Bondy Blog pour Mediapart. - « Comme les problèmes ne sont pas réglés, les adolescents se disent qu’ils ne risquent rien. La vie scolaire est débordée et les incidents sont de plus en plus graves », lâche dépité un professeur de mathématiques du collège Alfred-Sisley. Ce lundi 28 mai, vers 16 h 30, six adolescents, des mineurs non scolarisés dans l’établissement, ont escaladé les grilles de ce collège de l’Île-Saint-Denis pour en découdre avec un élève de cinquième. Armés d’une batte de baseball, les intrus ne sont pas parvenus à leurs fins, mais avant de s’enfuir ils ont aspergé de gaz lacrymogène une surveillante et un CPE qui tentaient de s’interposer, ainsi que plusieurs lycéens se tenant à proximité.