Parafoudres et vague de cancers: Orange visé par une plainte

Par Clotilde De Gastines

Les agents de France Télécom et ses sous-traitants ont manipulé, sans aucune information ni protection, des millions de petits tubes à l’apparence inoffensive depuis les années 1970. Quelques années plus tard, les cancers se sont multipliés. Mardi, une plainte contre Orange a été déposée par l’association Henri-Pézerat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un nouveau front judiciaire s’ouvre pour Orange (ex-France Télécom). Après le procès historique des « suicides », qui s’est conclu la semaine dernière, le procureur de la République de Clermont-Ferrand a reçu ce matin à 11 h, une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui dans l’affaire des parafoudres radioactifs, ces composants utilisés pour la maintenance des lignes téléphoniques depuis cinquante ans.