Simplifier l'ortograf peut-il réduire la fracture sociale?

Par

Le chercheur André Chervel plaide pour une simplification radicale de l'ortograf. A quoi bon rallumer cette guerre quasi religieuse? C'est que l'orthographe, explique-t-il, remplit aujourd'hui la fonction du latin au XIXe siècle: elle devient une pratique d'élite pour les personnes bien intégrées dans la société et un handicap social pour ceux qui ne la maîtrisent pas. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un petit ouvrage publié cette année – L’Orthographe en crise à l’école (Retz, 80 p., 4,50 euros) –, André Chervel, chercheur associé au Service d'histoire de l'éducation de l'Institut national de recherche pédagogique (INRP), plaide pour une simplification de l'orthographe du français.