Hébergement d'urgence: 5 millions d'euros en sommeil

Par

Début décembre, Valérie Pécresse proposait à l'Assemblée de puiser dans le Fonds d'aide au relogement d'urgence (Faru) pour équiper les polices municipales de gilets pare-balles. Stupéfaction des associations qui militent contre le mal-logement : elles ont appris à cette occasion que le fonds était excédentaire de plusieurs millions d'euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Couvertures chauffantes ou gilets pare-balles ? Le 2 décembre à l'Assemblée nationale, en séance plénière sur le projet de loi de finances rectificative pour 2011, la ministre du budget, Valérie Pécresse, dépose sous le n° 439 un amendement pour le moins surprenant.