Le communicant-journaliste de Brigitte Barèges aux frais de la collectivité

Par

Le chargé de communication de la maire UMP de Montauban l'accuse de l'avoir rémunéré, « aux frais de la collectivité », pour écrire dans deux journaux locaux des articles « pro-Barèges ». Saisie par des élus socialistes, la procureure de la République va ouvrir une enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir perdu son siège de députée en juin 2012, la maire UMP de Montauban (Tarn-et-Garonne) ne veut pas que la ville qu’elle a arrachée en 2001 aux socialistes lui échappe. Présidente de la fédération UMP du Tarn-et-Garonne et membre de la Droite populaire, Brigitte Barèges aurait, selon son ancien directeur de campagne, « mis en place un système de communication pro-Barèges » pour contrer l'opposition, « aux frais de la collectivité », jusqu'en décembre.