Malek Boutih ne soutiendra pas Hollande en 2017

Le député PS de l’Essonne, proche de Manuel Valls, estime que la gauche « a un chef dont personne n’est content, dont le bilan est très médiocre et auquel, pourtant, elle ne peut échapper. Nous serons tous comptables, au bout du compte, du désastre ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le député PS de l’Essonne Malek Boutih annonce, dans des propos rapportés jeudi 17 mars par l’Obs, qu’il ne soutiendra pas François Hollande en vue de l’élection présidentielle de 2017.