Six mois d’«Allô Place Beauvau»: chronique des violences d’Etat

En 20 + 1 tweets commentés, l’écrivain-journaliste David Dufresne raconte ses jours et ses nuits passés à relever les violences policières survenues dans le cadre des manifestations des gilets jaunes et des lycéens. Comment le projet « Allô @Place_Beauvau » est né, comment il est porté, comment il a évolué.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Est-ce le père qui pleure en moi ? Le premier signalement concerne un lycéen bordelais. Une vidéo d’un adolescent à terre, touché au visage par un tir de LBD 40, et d’un policier qui demande à ses camarades « ferme ta bouche ». Deux jours avant cette scène, ce fut le 1er décembre et son cortège de blessés graves sur les Champs-Élysées. Par dizaines, les vidéos, photos et témoignages affluent sur mon fil Twitter.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal