«Un acte de vandalisme homophobe» à Nantes

Dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 juin, des individus ont recouvert de peinture blanche les « marches de la fierté », un escalier peint aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT. La mairie va porter plainte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ville de Nantes a annoncé son intention de porter plainte après la dégradation des « marches de la fierté », un escalier peint aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT, rapporte vendredi 15 juin Le Monde.