Classement scientifique : la ministre de la recherche prise au piège de l’hydroxychloroquine

Frédérique Vidal s’est félicitée que deux publications scientifiques françaises figurent parmi les dix plus citées au monde durant la crise sanitaire. Celle sur l’hydroxychloroquine de l’équipe de Didier Raoult en fait a priori partie. Cette sortie révèle combien les « citations » sont devenues l’alpha et l’oméga de l’évaluation.

Martin Clavey

17 septembre 2021 à 08h06

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

«La France est une grande nation scientifique : parmi les dix publications scientifiques les plus citées au monde pendant cette crise [sanitaire –ndlr], deux étaient françaises », a osé Frédérique Vidal, lundi dernier, au micro de BFM Business. Problème : parmi les deux articles français les plus cités durant la pandémie, on trouve un article de l’équipe de Didier Raoult sur l’hydroxychloroquine (cité plus de 4 800 fois), alors que beaucoup chercheuses et de chercheurs y ont pointé de grosses erreurs.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal