Attentat de Conflans-Sainte-Honorine: le terroriste affichait sa radicalisation sur les réseaux sociaux

Par

Mediapart révèle que le terroriste ayant décapité un professeur avait diffusé fin août sur Twitter un photomontage mettant en scène... une fausse décapitation. Son compte avait fait l’objet de plusieurs signalements aux forces de l’ordre ces derniers mois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur Twitter, le compte @Tchetchene_270 – fermé depuis – diffuse à 16 h 55 ce vendredi une photo d’une tête décapitée sur le bitume d’une chaussée à proximité d’un trottoir. Une image horrible assortie de ce commentaire : « De Abdullah, le serviteur d’Allah, à Marcon [sic], le dirigeant des infidèles, j’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer qui a osé rabaisser Muhammad, calme ses semblables avant qu’on ne vous inflige un dur châtiment... »