Les compteurs Linky de nouveau en accusation

Par
Plus de 120 personnes demanderont mardi au tribunal de Paris des mesures conservatoires contre les compteurs électriques Linky "communiquants", en dénonçant notamment l'usage que la filiale indépendante de distribution d'EDF Enedis envisagerait de faire des données recueillies par ces appareils.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Plus de 120 personnes demanderont mardi au tribunal de Paris des mesures conservatoires contre les compteurs électriques Linky "communiquants", en dénonçant notamment l'usage que la filiale indépendante de distribution d'EDF Enedis envisagerait de faire des données recueillies par ces appareils.