Les parents de Matteo Renzi assignés à résidence

Par
L'ancien président du Conseil italien Matteo Renzi a annoncé lundi que ses parents avaient été assignés à résidence dans le cadre d'une enquête pour corruption.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

FLORENCE, Italie (Reuters) - L'ancien président du Conseil italien Matteo Renzi a annoncé lundi que ses parents avaient été assignés à résidence dans le cadre d'une enquête pour corruption.

Dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook, le dirigeant du Parti démocrate estime que Tiziano Renzi et Laura Bovoli sont ciblés du fait de ses propres activités politiques.

"Les gens qui ont lu le dossier m'assurent qu'ils n'ont jamais vu une mesure aussi absurde et disproportionnée", écrit-il. "Si je n'étais pas entré en politique, ma famille n'aurait jamais été enterré sous toute cette boue", ajoute-t-il.

De source judiciaire, on précise que les parents de Renzi, tous deux septuagénaires, sont poursuivis pour des faits allégués de banqueroute frauduleuse et émissions de fausses factures.

Des policiers de la Guardia di Finanza, la police financière, se sont rendus dans l'après-midi à leur domicile, en Toscane, pour les informer de leur assignation à résidence, indique une autre source judiciaire.

Tiziano Renzi, chef d'entreprise et ancien responsable local du parti de la Démocratie chrétienne, aujourd'hui disparu, a accumulé les ennuis judiciaires depuis que son fils est devenu président du Conseil, en 2014, donnant des munitions aux adversaires de Renzi, qui a quitté le pouvoir en décembre 2016.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale