À Saint-Nazaire, les ouvriers veulent résister aux assauts du Front national

Par

À Saint-Nazaire, l'activité de la construction navale s'est effondrée ces dernières années. Des CDI à l'intérim en passant par les contrats «exotiques» confiés à la main-d'œuvre étrangère, la structure de l'emploi est tellement éclatée qu'elle favorise la compétition entre les salariés. En vue des élections cantonales, le FN concurrence le PCF et le Parti de gauche sur les marchés en se proclamant le «premier parti ouvrier de France».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale.