La justice antiterroriste est saisie de l’attaque d’Orly

Un homme a été abattu, samedi 18 mars, par des militaires de l’opération Sentinelle, après avoir tenté de dérober l’arme de l’un d’entre eux, dans le hall 1 de l’aéroport d’Orly-Sud. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ziyed Ben Belgacem, un Français de 39 ans connu des services de police pour des vols et des affaires de stupéfiants, a été abattu, samedi 18 mars, par des militaires de l’opération Sentinelle, après avoir tenté de dérober l’arme de l’un d’entre eux, dans le hall 1 de l’aéroport d’Orly-Sud. L’homme avait auparavant ouvert le feu sur des policiers lors d’un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse. Un policier a été légèrement blessé lors de ce contrôle qui a dégénéré.