La Parisienne Libérée : «Legalize Basilic»

Cette semaine, la Parisienne Libérée chante la prohibition de la soupe au pistou ! Vidéo dans l'article.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Cette semaine, la Parisienne Libérée chante la prohibition de la soupe au pistou !

LEGALIZE BASILIC
Paroles et musique : la Parisienne Libérée
Il y en a dans les placards
Et dans les salles de bains
Il y en a sous les plumards
Dans les cuisines et les jardins
Dans les arrière-boutiques
Dans les vieux corps de ferme
Dans les résidences chics
Dans les salons, les HLM
Legalize basilic (×4)
Et toutes les plantes aromatiques !

Depuis l’interdiction
De la soupe au pistou
Il y a trop de marmitons
Qui font des menus fous
Pasta au verre pilé
Et tomates au cirage
Mozzarelle au henné

Il y a même du pneu dans le potage
Legalize basilic (×4)
Et toutes les plantes aromatiques !

Pendant que les fauchés
Font le pied de grue tout l’hiver
Épiciers désignés
D’un quotidien austère
Livrés à domicile
Les bourgeois tranquillement
Goûtent aux effets subtils
Des joies du condiment
Legalize basilic (×4)
Et toutes les plantes aromatiques !

Pour faire mine de lutter
Contre l’Herbe Royale
Partout on a planté
La Police Nationale
Imparable logique
De la sécurité
Qui finance des trafics
Pour mieux les démanteler
Legalize basilic (×4)
Et toutes les plantes aromatiques !


En résine, infusions,
Ou à la croque au sel
En gâteaux, en potion
Un conseil essentiel
Toutes les cuisinières
Vous diront la même chose
En matière culinaire
L’important c’est la dose...
Legalize Basilic
Y’en a assez d’être hypocrites
Legalize Basilic

Priorité de santé publique

Legalize Basilic 

Trop de prisons, trop de trafic

Legalize Basilic

Changeons les lois anachroniques

Y’en a assez d’être hypocrites
Legalize Basilic

Priorité de santé publique

Legalize Basilic
Et toutes les plantes aromatiques.
Legalize Basilic 

Legalize Basilic

Et toutes les plantes aromatiques
Legalize Basilic

Y’en a assez d’être hypocrites

Legalize Basilic !


1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

France
À l’Assemblée, le RN s’installe et LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Violences sexuelles — Enquête
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Santé — Analyse
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Économie
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali