Chasse aux étrangers à Mayotte: que fait l'Etat?

Dans le 101e département français, des groupes d'habitants délogent autoritairement les étrangers sous le regard des gendarmes impuissants. La situation est explosive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Mayotte, selon la Cimade, près de mille personnes ont déjà été chassées par ces « collectifs d’habitants » qu’on n’appelle pas « milices », car ses membres ne sont pas armés. Ils affirment chercher les illégaux, mais ne font pas le tri. Avant chaque intervention des collectifs d’habitants, les gendarmes sont prévenus, mais n’interviennent pas face à des foules en colère.