Du fric, du fric, du fric... et du pognon

Du blé, du beurre, du bifton, du flouze, de l’oseille, des briques, des ronds… Depuis le « pognon de dingue » lâché par l’Élysée jusqu'à l’indemnité royale de l'ancien PDG de Carrefour, en passant par les salaires des stars du foot, l’argent n’a pas la même odeur.    

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Quelle drôle d’affaire. Dans sa mise en scène, la séquence du président de la République se lâchant sur le « pognon de dingue » des aides sociales avait le goût des coulisses et l’odeur des vestiaires, mais n’était ni l’un ni l’autre. C’était, pour ainsi dire, un communiqué officiel, envoyé sur Twitter par les services de communication de l’Élysée pour magnifier l’action du chef.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal