Contre Philippot, le FN renoue avec les classiques de l’extrême droite

Par

Après les échecs – tout relatifs – de la présidentielle et des législatives, Florian Philippot et sa ligne sont de plus en plus marginalisés au sein du parti. Identité, immigration, sécurité… Dans ses discours comme dans ses actes, Marine Le Pen paraît redonner au FN ses couleurs d’antan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On est en direct du camion de Pascal le forain, on se mobilise contre la loi travail XXL, dit-il, se frappant le cœur de la main. On est un petit groupe. » L’image, celle d’un Florian Philippot levé aux aurores pour aller manifester seul, a de quoi faire sourire. Alors qu’en ce mardi 12 septembre, son parti n’a pas appelé à battre le pavé contre la réforme du code du travail, son isolement dans la contestation est révélateur de sa position – et avec elle, de sa ligne – chaque jour plus marginales au Front national.