Création d’un parquet antiterroriste

Par

D’après la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, un parquet national antiterroriste devrait voir le jour en 2018. L’idée est de bâtir une structure spécialisée, sur le modèle du parquet national financier. 

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour soulager le parquet de Paris et disposer d’une « force de frappe judiciaire antiterroriste » et mener une « politique pénale autonome et homogène », la garde des Sceaux envisage de créer, dès 2018, un parquet national antiterroriste, sur le modèle du parquet national financier. L’idée est également de renforcer les liens avec les services de renseignement, comme le détaille Le Monde. François Molins, procureur de Paris, jusqu’ici en première ligne sur ces sujets, était farouchement contre. Il a, semble-t-il, changé d'avis.