Procès de Clichy-sous-Bois: «Je ne suis pas un chien fou»

Par

À la barre mercredi, les deux policiers jugés à Rennes pour « non-assistance à personne en danger » ont soutenu ne pas avoir eu conscience du péril encouru par Zyed, Bouna et Muhittin, malgré des échanges radio très clairs. Pourquoi ne les ont-ils pas prévenus en les voyant franchir une clôture menant vers le site EDF ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rennes, de notre envoyée spéciale.-  Ce mercredi 18 mars, le tribunal correctionnel de Rennes est entré dans le dur : l’examen de la course-poursuite qui le 27 octobre 2005 mena à la mort de Zyed et Bouna, foudroyés dans un transformateur EDF de Clichy-sous-Bois. Sur les ondes de la police, elle tient en une vingtaine de minutes – entre 17 h 21 et 17 h 45 – qui scellèrent le sort des deux gamins.