Une semaine avant l'université d'été de La Rochelle, l'affaire Guérini rattrape le Parti socialiste. Le 8 septembre, le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, doit être mis en examen, après son frère Alexandre, pour «association de malfaiteurs en vue de commettre un trafic d'influence», «prise illégale d'intérêt» et «trafic d'influence».