La verticale du pouvoir sarkozyste

Par
Tandis que l'avant-projet de loi constitutionnelle sur « la modernisation et le rééquilibrage des institutions » était présenté ce jeudi 20 mars au Conseil d'Etat, plusieurs décisions inspirées par le chef de l'Etat ou portées par son Premier ministre – telle une circulaire concernant les préfets et que s'est procurée Mediapart – viennent renforcer le poids de l'exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.


Décentralisateur, jacobin, libéral, keynésien, européen, nationaliste, laïque, religieux... Dix mois et une défaite électorale après son arrivée au pouvoir, comment qualifier le régime ouvert avec l'élection de Nicolas Sarkozy et la fameuse « rupture » promise par le candidat ?