Marseille interdit le Prado au Front de gauche... mais pas à l'UMP

Par

La mairie de Marseille a refusé mardi que le Front de gauche organise un meeting de plein air au Prado. Le motif ? Pas de politique sur la plage. Sauf qu'en 2007, l'UMP y avait installé sa caravane d'été avec la bénédiction du maire, Jean-Claude Gaudin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Claude Gaudin ne veut pas d'une « Bastille » dans sa ville. Après la réussite du rassemblement organisé dimanche à Paris par le Front de gauche, la mairie de Marseille a mis son veto à une manifestation similaire sur les plages du Prado. Les partisans de Jean-Luc Mélenchon avaient prévu de s'y retrouver le 14 avril.