La Parisienne Libérée et Jérémie Zimmermann : «Genèse du Net»

Par

Cette semaine, la Parisienne Libérée invite Jérémie Zimmermann pour chanter la neutralité et l'universalité d'internet. Datalove #2.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.


C'est l'avantage des récits mythologiques et cosmogoniques : on peut y ranger les choses dans l'ordre qui nous arrange !

CONTEXTE
La commission industrie du parlement européen a adopté mardi 18 mars un texte important sur le marché des télécommunications, qui va servir de base au vote en plénière qui aura lieu le 3 avril prochain. La Quadrature du Net dénonce un texte qui « démontre l'influence colossale qu'exerce le lobby des télécoms sur le processus législatif européen ». Elle s'inquiète en particulier du fait que des « services spécialisés » pourraient permettre aux opérateurs de contourner la neutralité du Net.

Le concept de Net neutre est à plusieurs titres discutable et il est souvent utilisé dans des contextes (en particulier institutionnels et marketing) où les préoccupations réelles pour la liberté d'internet ne sont pas au premier plan. Pour évoquer ces questions, il vaut sans doute mieux parler d'un Net universel, d'un Net libre et d'un Net ouvert, tant la neutralité n'est ni une réalité technique, ni un principe réellement mobilisateur.
Mais derrière la diversité de ces expressions, les intérêts économiques cherchant à s'approprier les bénéfices du réseau sont bien réels. Et ils méritent qu'on reste attentif aux dispositifs législatifs nationaux et européens qui limitent (ou pas) l'appétit financier des grandes entreprises de télécommunications.

Le premier volet du projet Datalove est à revoir ici et l'entretien de documentation filmé est disponible (à propos de la neutralité du net, voir en particulier de 0'05 à 7'20).