PARIS (Reuters) - François Fillon a fustigé lundi la politique d'accueil de réfugiés mise en oeuvre par Angela Merkel en Allemagne, lors du premier débat entre candidats à la présidentielle française, se démarquant là de son concurrent Emmanuel Macron.