PARIS (Reuters) - Le préfet d'Île-de-France met en garde le conseil régional contre le recours à la "clause Molière" imposant l'usage du français sur les chantiers publics, dans un courrier daté de lundi que Reuters a pu consulter.